La niche à chien fait de la résistance. (Vitry-sur-Seine)

10 août 2008

LE PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

Filed under: Curés,Finance,Injustice,Justice,LA POLITIQUE,MANIPULATION,Pouvoir,Religion,Société — by Bernard Monnier @ 13:40

 

 

– LE  PROCUREUR  DE LA  RÉPUBLIQUE – 

 

 

Le Procureur de la République,  BARRAU Michel,  lui aussi est alerté.  (Il est même dans tous ses états). 

 

Il est vrai qu’en fin de période,  le Procureur sortira de situation la seule fillette qui vit au milieu de ses nombreux frères,  demi-frères  et cousins. 

 

Vivant à l’africaine,  la fillette est considérée comme une bonne à tout faire.  On peut parler d’esclavage.  Quant à l’hygiène ?  Il est préférable de ne pas en parler ! 

 

Pour le reste du temps,  le procureur de la République,  lui aussi,  fait durer : « Le plus longtemps possible ». 

Il connaît la consigne,  BARRAU Michel.  Cette consigne vient de qui ? 

 

Le procureur BARRAU Michel est précédé par une sinistre réputation.  Il n’y a qu’à demander au Juge Éric HALPHEN.  Il vous dira ce qu’il en pense. 

 

D’ailleurs,  après avoir multiplié les exploits au Parquet de Créteil,  BARRAU Michel sera nommé à Toulouse où il aura en charge d’étouffer la grande affaire.  (L’affaire Patrice Allègre) 

 

En attendant et histoire de gagner 10 mois,  en 1995,  le Procureur met le propriétaire,  victime du squat,  en « Examen ».  (C’est gratuit !) 

 

Bien sûr,  cette procédure,  stérile pour les enfants,  se terminera par un « Non-lieu » au profit du propriétaire. 
Cependant la chose aura permis aux enfants de passer un été de plus dans la cabane,  avant de revenir,  l’hiver,  dans la cave insalubre.  C’est toujours cela de gagné. 

 

 

Néanmoins,  il est utile de revenir sur le chef d’inculpation : 

– « Soumission d’une personne,  en abusant de sa vulnérabilité, à des conditions d’hébergement incompatibles avec la dignité humaine,  mise en danger de la personne par violation délibérée d’une obligation de sécurité et de prudence. »  Rien de moins ! 

 

 

Décidément, au Tribunal de Grande Instance de Créteil, on n’a vraiment rien à foutre. 

Qu’est ce que cela aurait été,  si le Procureur de la République BARRAU Michel avait su que ce n’était pas une,  mais au moins 12 personnes,  dont des enfants mineurs qui étaient soumis aux conditions d’hébergement incompatibles avec la dignité humaine,  cela par la faute d’un seul propriétaire !  Vous vous rendez compte ! 

 

On le voit,  pendant que les uns crèvent,  au Parquet … on s’amuse. 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :